28 septembre 2011

Je me rends compte aujourd'hui combien ce blog est silencieux. Si je n'alimente pas régulièrement ses pages, il ne pourra jamais s'ouvrir aux commentaires.

Alors, à vos lunettes !

La poésie marche bon train dans notre classe. Voici le tube de Pierre Chêne:

ogre des bois

 

ogre des bois

on ne doit pas manger la lune

avec ses doigts

on doit mettre une serviette

on doit prendre une fourchette

la poser dans une assiette

puis attendre poliment

qu'on vous en donne un croissant

(Pierre Chêne)

 

Les élèves ont été particulièrement créatifs sur l'alphabet en image...procédé que j'avais déjà tenté avec d'autres classes, mais en moins abouti...

 

Voici ce que nous avons produit en nous aidant d'un autre poète Louis Driss

 

A comme la tour eiffel

B comme une femme enceinte

C comme un croissant de lune

D comme un gros ventre

E comme un peigne

G comme un labyrinthe

H comme une échelle

I comme un bout de bois

J comme une canne à l'envers

K comme une gueule de crocodile

L comme une chaise sans pieds

M comme deux amoureux main dans la main

N comme un virage

O comme un soleil

P comme un drapeau

Q comme un ballon de baudruche

R comme un toboggan

S comme une vipère qui attaque

T comme un guidon de vélo

U comme un bol vide

V comme un oiseau en vol

W comme une machoire de requin

X comme un fil de fer barbelé

Y comme un arbre sans feuilles

Z comme un éclair d'orage

Allez, en projet la semaine prochaine, exploitation d'un après midi sensoriel en Garrigue...

 

Merci à vous

 

 

Phil

 

Posté par Philippe Quinta à 12:39 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Je me rends compte aujourd'hui combien ce blog

    aviez vous remarqué que le F manquait ? Moi, non...

    Phil

    Posté par phil, 02 octobre 2011 à 20:54 | | Répondre
Nouveau commentaire